Edmund ALLEYN

Québec - 1931

BIOGRAPHIE

ALLEYN Edmund, né à Québec, en 1931 et décédé à Montréal, au Canada, en 2004.

 

Après des études à l’École des beaux-arts de Québec dans l’atelier de Jean-Paul Lemieux, Edmund Alleyn s’installe en France où il vivra jusqu’en 1970, avant de retourner définitivement au Canada.

Débutant comme peintre abstrait sous l’influence de Riopelle, son travail fait progressivement place à la figuration. Il s’inspire d’abord de l’art des Amérindiens pour s’orienter ensuite vers un univers tout autre, celui de la technologie et de l’électronique. C’est alors qu’il réalise la sculpture-habitacle, l’Introscaphe I, une des premières installations multimédias au monde, exposée au Musée d’art moderne de la Ville de Paris pour une durée d’un mois, en 1970. 

De retour au Québec, préoccupé par les changements rapides opérés au sein de la société canadienne, il réalise des séries de personnages peints sur plexiglas placés devant des paysages, qui reflètent, non sans une certaine nostalgie, cette brusque évolution. Sa dernière série, les Ephémérides, est constituée d’un ensemble de toiles et de lavis où cohabitent abstraction et figuration. 

Edmund Alleyn a enseigné pendant plus de 15 ans à l’Université d’Ottawa. Il a remporté la médaille de bronze à la Biennale de Sao Paolo (1959). En 1960, il est choisi pour représenter le Canada à la Biennale de Venise. Il a régulièrement exposé dans les musées canadiens (Musée des beaux-arts de Montréal, Musée national des beaux-arts de Québec) comme américains. Ses œuvres sont conservées aussi bien par des institutions publiques que dans des collections privées aux Etats-Unis et en Europe.

ŒUVRE(S) EXPOSÉE(S)

ŒUVRE(S) DE L’ARTISTE APPARTENANT À LA COLLECTION CÉRÈS FRANCO

Robo-bonne, 1965
Acrylique sur toile, 130 x 96 cm, CF315