DEMA

BIOGRAPHIE

Waldemar DEMA

Waldemar Dema a été détenu à la prison de São Paulo pour une peine d'emprisonnement de 18 années comme prisonnier de droit commun. Le peintre Iracema Arditi fait sa connaissance à la suite d'une émission sur la peinture à la télévision de São Paulo. Elle reçoit une lettre signée par les détenus l'invitant à faire une visite à la prison, où un certain nombre, parmi eux, peignent et dessinent. La découverte des dessins de Dema l'enthousiasme. Aussitôt elle organise des expositions où il figure. Lors d'un de ses voyages à Paris, elle me le fait connaître. Je l'expose dans le groupe « Intériorité – Naïveté » à L'Œil de Bœuf en 1976.

Les dessins en mine de plomb de Dema ont la profondeur, la richesse et l'intensité des « cante-hondos ». Ils révèlent un monde carcéral, freudien, où tous les symboles de son angoisse sont transcrits avec une précision dans des images où se superposent, dans une composition hallucinante, à la manière d'Arcimboldo, à la place des fruits et des fleurs, l'homme dans sa nudité, avec ses organes, des multiples masques, la ville menaçante et ses obsessions.

Dema est un cas authentique d'artiste spontané.

Cérès Franco (archives)

ŒUVRE(S) EXPOSÉE(S)

ŒUVRE(S) DE L’ARTISTE APPARTENANT À LA COLLECTION CÉRÈS FRANCO

O passaro azul, 1976
Crayon et feutre sur papier, 37 x 25 cm, CF501
O passaro verde, 1976
Crayon et feutre sur papier, 36 x 25 cm, CF502
O passaro cinzento, 1976
Crayon et feutre sur papier, 28 x 20 cm, CF505
O passaro preto, 1976
Crayon et feutre sur papier, 28 x 18 cm, CF506
Autoportrait « campo de batalha n°4 », 1976
Crayon et feutre sur papier, 40 x 32 x 1 cm, CF503
Autoportrait « campo de batalha n°3 », 1976
Crayon et feutre sur papier, 40 x 32 x 1 cm, CF504